Rester Pygmée

un projet photographique de François-Philippe Gallois

Au Sud Cameroun, les Pygmées Bagyéli forment une petite ethnie de chasseurs-cueilleurs longtemps discriminée, qui aujourd’hui essaie de s’intégrer dans une société africaine elle-même en pleine mutation.

Ce processus commun à de nombreux peuples autochtones, prend une ampleur particulière pour les Bagyéli en raison de la construction toute proche du vaste complexe industriel et portuaire de Kribi.

L’auteur du projet photographique, François-Philippe Gallois, accompagne l’intégration du peuple Bagyéli depuis 2005, d’abord par la réalisation « en immersion » d’un film documentaire, et depuis, par son engagement au sein d’une association camerounaise, le FONDAF, Foyer des Pygmées Bagyéli de Bipindi, qui scolarise 150 enfants Pygmées.

Son travail photographique actuel a pour objet de capter l’évolution de l’identité du peuple Bagyéli, viscéralement lié à la forêt tropicale, et qui voit son univers basculer de façon radicale dans une économie mondialisée.

 

Ce projet a reçu le soutien de MATMUT POUR LES ARTS

_logo-matmut

Noir et Blanc

Noir et Blanc

Nuit

nuit

en forêt

diptyque 1 : Ambeh en apprentissage de couture

diptyques

_Scene_ de_cuisine 1100

au village

_Tsam_Anne_Nelly_cuisine_Foyer 1000

au Foyer